Pôle de recherche

Le développement des infrastructures affectées à la formation et à la vie étudiante du campus de Nouville impose de poursuivre l’effort pour doter le pôle universitaire d’outils de Recherche à la hauteur des enjeux de développement pour la Nouvelle-Calédonie.

Vers la création d’un outil d’excellence

Près du tiers des membres de l’Organisation des Nations-Unies situés dans la zone intertropicale sont des pays insulaires pour lesquels il a été préconisé, lors du Sommet de la Terre de Rio, qu’ils s’engagent dans des politiques ambitieuses de développement durable. Une partie du chapitre 17 de l’Agenda 21 leur est consacrée avec pour thématique le développement durable des îles et archipels.

L’attention portée par les pouvoirs publics et les organisations internationales sur les relations Ressources/Homme/Environnement constitue une opportunité pour l’UNC. Les besoins exprimés tant au niveau local que régional, en terme d’accompagnement scientifique et technologique, placent l’établissement devant des défis qu’elle entend relever en restructurant ses activités de recherche autour des grands enjeux scientifiques de la Nouvelle-Calédonie et de sa région.

Le volet recherche du projet d’établissement s’articule donc naturellement autour de ces enjeux et de la volonté de doter la Nouvelle-Calédonie et sa région d’un outil d’excellence dédié à la recherche : un Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRESICA).

Le soutien à la valorisation scientifique et diffusion des résultats est défini par l’institution comme un objectif stratégique majeur : un portail scientifique interopérable sera mis en place de manière à constituer le patrimoine scientifique de l'UNC et à créer les conditions d’un partage avec les autres institutions de recherche de la Nouvelle-Calédonie et au-delà.

La nécessité du rassemblement

La politique de recherche de l’UNC a beaucoup évolué au cours des dernières années, tout particulièrement dans le domaine des sciences exactes. Cette évolution résulte à la fois de l’existence de facteurs institutionnels qui confèrent à l’UNC une mission claire et centrale dans ce domaine, des atouts spécifiques dont elle dispose en matière de recherche, mais aussi des besoins importants liés au développement local et à l’insertion de la Nouvelle-Calédonie dans son environnement géopolitique.

Cette situation se traduit aujourd’hui par une forte valorisation de la recherche dans le projet d'établissement 2012-2016, et un recentrage de cette dernière sur les enjeux de la Nouvelle-Calédonie qui sont aussi les grands enjeux régionaux, dans une logique partenariale forte.

Les objectifs

La création d’un pôle de recherche et d'enseignement supérieur pour la Nouvelle-Calédonie vise à :

  • mutualiser et rationaliser les moyens humains et matériels dédiés à la Recherche en Nouvelle-Calédonie ;
  • rassembler une « masse critique » de chercheurs favorable à la lisibilité scientifique du territoire et à l’accroissement des échanges nationaux et internationaux pour la recherche ;
  • contribuer au besoin pressant d’interaction entre chercheurs, entreprises et collectivités pour la production de connaissances nouvelles ;
  • Partager entre organismes des mêmes axes de recherche dans le cadre d’une politique scientifique clairement définie et s’appuyant sur les déclinaisons du GOPS et de la STRATOM, en passant du croisement ponctuel thématique à une stratégie globale et commune ;
  • augmenter la synergie recherche/enseignement au bénéfice des étudiants de l’UNC, et tout particulièrement des étudiants des niveaux M et D.