Présentation

L’UNC est une jeune université présente en Nouvelle-Calédonie depuis sa création en 1987 sous la dénomination « Université Française du Pacifique », en référence à l’entité unique constituée alors avec la Polynésie Française. En 1999, elle devient l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Une jeune université en plein essor

Officiellement née le 31 mai 1999, L’UNC est une jeune université. A  l’instar de sa jumelle de Polynésie française, l’établissement présente l’originalité d’être une université française et européenne au service du développement de la Nouvelle-Calédonie et au-delà de la région océanienne. Elle assure une présence de la France dans les domaines de l’enseignement supérieur et la recherche et participe au rayonnement de la francophonie dans la région. La formation à l’UNC s’inscrit dans le système européen LMD qui garantit la qualité de l’enseignement dispensé selon un standard partagé par l’ensemble des universités de l’Espace européen. La devise de l'UNC est "Bâtir, transmettre, rayonner".

Depuis le 26 juillet 2013, son président est Gaël Lagadec.

L'UNC en quelques chiffres

4 départements de formation - 1 école doctorale - 1 école interne de formation des maîtres - 3000 étudiants - 108 enseignants et enseignants chercheurs - 95 personnels administratifs et des bibliothèques -  5 équipes de recherche -  1 campus sur la presqu'île de Nouville, à Nouméa

Six missions

L'UNC assure les missions du service public de l'enseignement supérieur telles qu'elles sont définies à l’article L 123-3 du code de l’Education :

La Nouvelle-Calédonie

Archipel d’Océanie situé dans le Pacifique Sud-Ouest
Située à 20.000 km de la France métropolitaine, 2.000 km de la Nouvelle-Zélande et 1.500 km de l'Australie
Superficie : 18.875 km2
Population : 250.000 habitants
Capitale : Nouméa (100.000 habitants)
Langue : français
Statut : « Sui generis » ; collectivité française d’outre-mer gérée par les Accords de Matignon et l’Accord de Nouméa
Organisation politique : Congrès et Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; trois provinces (Sud, Nord et Iles)
Climat : tropical, tempéré
Principale richesse : nickel
Devise : Franc Pacifique (XFP) 1 euro = 119,33 XFP
Indicatif international : + 687
Hotspot mondial de la biodiversité terrestre et marine ; taux d’endémicité élevé
Lagon inscrit en 2008 au patrimoine mondial de l’Humanité

insert-carte-unc
Cliquez ici pour avoir un aperçu dynamique sur GoogleMaps

Historique de l’UNC en 5 étapes

1/ Naissance d’une université

1987 Création de l’Université Française du Pacifique (UFP)

  • L’Etat décide la création d’une université dans le Pacifique avec pour objectif principal d’offrir aux bacheliers des formations sur place.
  • Initialement composante de l’UFP, l’Université de la Nouvelle-Calédonie est, jusqu’en 1999, un centre universitaire jumeau de celui installé en Polynésie française.
  • La présidence est à Papeete.

2/ A la recherche d’espace

1992-1995 Extension sur Nouville
A l’étroit dans ses murs, l’université s’implante à Nouville sur des terrains appartenant à l’Etat. Le site héberge le département des Sciences et Techniques, la présidence et l’essentiel des services administratifs. Les anciens ateliers du bagne accueillent depuis cette date le département Droit, économie & Gestion.

1994 Inauguration de la résidence de Nouville
Cet équipement est complété en 2003 par une résidence internationale permettant l’accueil d’étudiants étrangers.

3/ La Nouvelle-Calédonie dispose de son université

1999 Création de l’Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC)
Le décret du 31 mai 1999 fait de l’UNC, à l’instar de sa soeur polynésienne, un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel de plein exercice. L’accord de Nouméa, dans son article 4.1, indique que « L’Université devra répondre aux besoins de formation et de recherche propres à la Nouvelle-Calédonie ».

2006 Un pas est franchi dans le développement immobilier
L’Etat s’engage à financer la première tranche d’extension du site de Nouville (amphithéâtre 400, restaurant et bibliothèque universitaires livrés en 2007) préfigurant la fermeture du site de Magenta et le regroupement des étudiants et enseignants-chercheurs à Nouville.

2008 L’UNC change d’identité visuelle
Trois couleurs emblématiques du territoire sont représentées ; la vague symbolise la signature architecturale de Nouville. L’élaboration s’une nouvelle identité vise à améliorer l’image et la notoriété de l’établissement.

4/ Les Jeux du Pacifique dynamisent le développement

2009 - 2011 Un complexe universitaire se dessine
Grâce au concours financier de l’Etat et des collectivités de la Nouvelle-Calédonie, l’UNC va pouvoir disposer, dès la rentrée 2012, d’un grand complexe de formation et de recherche. L’opportunité d’accueillir les athlètes des Jeux du Pacifique 2011 à Nouville a accéléré la prise de décision concernant la réalisation d’infrastructures indispensables :

  • gymnase du campus ;
  • résidence de 500 chambres et maison del’étudiant ;
  • Deuxième tranche d’extension (destinée à l’accueil des enseignants et étudiants deMagenta).

2009 : 10 ans ou 20 ans ?
Bien que présente depuis 22 ans sur le territoire, l’UNC a célébré en 2009 ses dix années d’existence.

2009 Intégration de l’IUFM
L’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) devient une école interne de l’UNC, dont la vocation demeure la formation des professeurs des écoles, collèges et lycées.

5/ Un campus, enfin !

2012 : Inauguration du campus
La rentrée 2012 voit l’inauguration officielle du campus universitaire où se côtoient chaque jour près de 4.000 personnes, faisant de Nouville le premier pôle de formation de la Nouvelle-Calédonie. La vie étudiante peut s’y développer grâce aux nombreux équipements et services disponibles.

2013 - 2015 Les prochaines étapes ?
La réflexion est d’ores et déjà engagée pour la création d’un pôle de recherche pluri-organismes sur le site de Nouville.